Lorry-Rail : un bel exemple d’autoroute ferroviaire

Avant de pouvoir se plonger un peu plus dans le sujet abordé dans les commentaires de ce post sur les méga camions, c’est à dire le transport de camions de marchandises traversant toute la France sur des trains, il est nécessaire de définir (avec un peu d’aide de wikipedia bien sûr) quelques termes techniques qu’on a pas l’habitude de rencontrer.

Qu’est-ce que le transport combiné ? Le transport combiné consiste en l’utilisation de 2 moyens de transports succesifs, dans ce cas-ci une combinaison du camion et du train.

Qu’est-ce que le ferroutage ? Le ferroutage est aussi appelé transport combiné accompagné car on charge directement l’entièreté du camion sur le train, c’est à dire le tracteur, la remorque et le chauffeur.

Qu’est-ce qu’une autoroute ferroviaire ? L’autoroute ferroviaire est un concept de transport combiné accompagné consistant à transport des poids lourds sur des trains spéciaux. Les camions en question peuvent avoir une masse totale de 40 tonnes et une hauteur de 4.04 m, limitée pour ne pas arracher de caténaire ou pouvoir rentrer dans les tunnels. L’autoroute ferroviaire n’a de sens que pour des longues distances ou des franchissements d’obstacles naturels tel que la traversée de la Manche.

Maintenant qu’on a tenté de définir quelques notions encore discutées par les législateurs (Europe/Gouvernements/etc), je vais vous parler de Lorry-Rail.

Lorry-Rail est une autoroute ferroviaire reliant le Luxembourg à Perpignan soit d’environ 1050 km parcourus en 14h30 (contre 17 à 22h par la route). Le coût du trajet pour le transporteur est ainsi réduit d’environ 10% (sans compter que la préservation des pneus, le fait qu’un seul chauffeur peut effectuer ce trajet en se reposant et que les assurances prennent compte de l’utilisation du Lorry-Rail qui permet de passer moins de temps sur la route) mais surtout on réalise une grande économie de carburant fossile et on réduit fortement les émissions de gaz carbonique. On passe ainsi d’une émission d’une tonne de gaz carbonique par trajet à 0.2 tonne par trajet. Ce rapport de 5 (même s’il est peut-être légèrement moins vu que les chiffres sont annoncés par Lorry-Rail) est excellent !

Alors, convaincus par l’autoroute ferroviaire ? Malheureusement le concept n’est pas applicable dans notre petit pays, mais peut-être pourrait-on l’adapter pour des grands axes du transport traversant le pays ! Le port d’Anvers doit sûrement être le point d’arrivée/départ de nombreux axes non ?

Le site de Lorry-Rail
Un article intéressant, envoyé par Bonfire
Un communiqué à ce sujet du gouvernement luxembourgeois

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !