Dossier : Quel avenir pour le photovoltaïque en 2013 en Wallonie ?

Pour cette année 2013 qui débute, l’avenir du photovoltaïque pour les particuliers, c’est à dire les installations de moins de 10 kWc, est encore incertain.

Pour les pressés, voici un résumé : les certificats verts risquent de disparaître au profit d’un mécanisme de soutien moins intéressant mais simplifié. Le photovoltaïque restera un investissement rentable mais moins qu’actuellement. Dès lors, n’hésitez pas à vous renseigner avant le 31 mars, notamment en demandant ici votre devis personnalisé gratuit et sans engagement. N’hésitez pas à poser vos questions sur le forum.

Pour ceux qui sont intéressés du pourquoi du comment, voici en détails : L’avenir est incertain pour la fin de l’année uniquement car en effet, jusqu’au 31 mars 2012, vous êtes assurés de recevoir encore des certificats verts selon un système dégressif. La première année, vous recevez 8 certificats verts par MWh produit, ensuite 7 CV la deuxième et la troisième, 6 la quatrième, 5 la cinquième et la sixième, 4 la septième, 3 la huitième et la neuvième pour finir à 2 la dixième et dernière année. Soit en résumé un système 8-7-7-6-5-5-4-3-3-2.

Mais au delà du 31/03/2013, que va-t-il se passer ? Et bien beaucoup aimeraient que la Cwape cesse d’octroyer des certificats verts aux petits producteurs photovoltaïques et opte pour un autre système.

Mais alors, pourquoi ?

1) Le système de certificats verts touchent tous les domaines du renouvelable, pour rappel, il s’agit d’un marché autour de la réduction des émissions de CO2, en bref, un marché du carbone. Les petits producteurs représentent environ 28% des CV sur ce marché, par contre, cela représente plusieurs milliers de producteurs, alors que les 72% restants sont partagés en une centaine d’entreprises, quelques centaines tout au plus. La charge administrative due à ces 28% est donc colossale et disproportionnée.

2) Le photovoltaïque est encore trop rentable, en effet, les subsides sont encore trop élevés et beaucoup pense que la filière continuerait à survivre avec des subsides moins importants.

3) Le marché du photovoltaïque est toujours au plus bas, malgré l’augmentation des quotas !

4) Le photovoltaïque est au final financé par le consommateur d’électricité qui n’a pas d’installation photovoltaïque car les fournisseurs d’électricité répercutent directement les coûts sur le consommateur.

Tout cela va dans le sens d’un changement du système d’aide à la production photovoltaïque. La conclusion est donc qu’on va probablement également vers une diminution de la rentabilité de l’investissement. Par contre, il restera rentable et l’avantage écologique (surtout en termes d’énergie) restera toujours pour moi un plus donc si vous ne pouvez faire l’investissement avant le 31 mars 2013, gardez votre idée bien au chaud pour plus tard. Par contre, si vous souhaitez investir, ne traînez plus, demandez par exemple un devis personnalisé gratuit et sans engagement via notre formulaire. Vous serez contacté par plusieurs professionnels du domaine et vous pourrez alors faire votre choix parmi plusieurs offres, cette solution nous permet de rester neutres tout en vous offrant la possibilité de comparer entre plusieurs professionnels du secteur, ce qui reste pour nous la meilleure démarche pour ce type d’investissement.

N’hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !