Ouverture du plus grand centre d’essai européen pour la capture de CO2.

Aujourd’hui le Premier Ministre norvégien Jens Stoltenberg a inauguré le Technology Centre Mongstad (TCM, centre technologique de Mongstad) situé à l’Ouest de la Norvège.
Le TCM permettra de tester à grande échelle les différentes technologies de capture du CO2 mais ne stockera pas un gramme de celui-ci.

Situé sur une raffinerie de la côte ouest, le centre de technologies de Mongstad vise à tester différentes méthodes permettant de capter le CO2 émis par les centrales thermiques et les gros sites industriels et à l’enfouir sous terre.
« La technologie du captage du CO2 est la clé », a déclaré le Premier ministre Jens Stoltenberg en inaugurant l’installation, rappelant que cette méthode pourrait compter pour jusqu’à 20% des réductions de CO2 jugées nécessaires pour limiter le réchauffement climatique d’ici à 2050.
D’un coût de 780 millions d’euros essentiellement financé par l’Etat, le laboratoire est « le plus grand et le plus avancé au monde », selon M. Stoltenberg.
Propriété du groupe public Gassnova (75,12%), des géants pétroliers norvégien Statoil (20%) et anglo-néerlandais Shell ainsi que du sud-africain Sasol (2,44%), il testera des technologies du français Alstom et du norvégien Aker Solutions.
Le laboratoire fait partie d’un ambitieux projet lancé par M. Stoltenberg en 2007 en vue de faire de la Norvège un leader mondial du captage et stockage du CO2.
Mais le projet a connu d’importants retards et surcoûts: le captage et le stockage à grande échelle du CO2 émis par la raffinerie et la centrale à gaz de Mongstad, initialement prévus pour 2014, ne devraient désormais pas être possibles avant 2020 au plus tôt. (OSA)

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !