Electricité : en route pour une révolution ?

Si à Fukushima on se fait toujours des sushi (histoire japonaise) il apparait qu’à Tihange le béton s’effrite à nouveau (histoire belge).inFOLIO Research Group

Voici donc quelques mois que le nucléaire n’a plus vraiment la cote même chez ses plus fervents partisans, il faut dire que tant que ça n’arrive pas dans son jardin, on regarde toujours d’un oeil peu critique ce qui se trame chez les autres.
Une catastrophe nucléaire serait elle envisageable en Belgique ? Oui certainement mais les probabilités sont extrêmement faibles.
J’en veux pour preuve que ce qui apparait aujourd’hui en gras dans les titres de la presse est la démonstration qu’il y a un suivi de nos centrales.

Que tous ceux qui sont contre le nucléaire se lèvent … j’en vois beaucoup, énormément même !
Que tous ceux qui sont debout se rasseyent s’ils sont prêt à se passer de leur(s) ordinateur(s), leur(s) GSM, leur(s) télé(s), leur(s) réseau(x) sans fil, leur(s) alarme(s), leur(s) air conditionné, … ha je n’en vois plus que une ou deux têtes qui restent debout !

Voilà bien notre problème, aujourd’hui nous sommes prêts à vilipender le nucléaire mais sans faire de concession sur notre confort !
Alors peut on vivre sans nucléaire tout en maintenant ce confort à un bon niveau (qui peut me définir un confort de bon niveau 😉 )?

OUI et sans aucun doute et à cette affirmation nous pouvons remercier les japonnais qui pendant de nombreux mois ont éteint les 54 centrales nucléaires du pays (Le Nouvel Obs).
Ce qui représente quand même près de 30% de puissance électrique en moins …

Alors êtes vous prêt à renoncer à 30% d’utilisation de vos appareils électriques ?

Les mesures prisent pour faire face à ce défi sont pourtant simples et tellement évidentes qu’on se demande aujourd’hui : « Mais bon sang pourquoi ne pas y avoir pensé avant ? »
– Arrêt des escalators, certains uniquement pendant les heures hors pointe
– Arrêt ou diminution drastique des éclairages publiques et publicitaires
– Arrêt des climatisations dans les endroits ouverts (couloir de bâtiment, accès de métro, …)
– Adaptation des horaires de travail pour aplanir la consommation électrique (travail de nuit, de W-E).
Bien entendu vous êtes ici au japon, un peuple qui a une culture calme et sereine et qui ne râle pas facilement comme les gaulois et surtout qui n’a pas peur de transpirer sous son beau costume.
Certes les autres centrales ont continués à tourner à plein régime ce qui n’est pas non plus sans conséquence pour l’environnement (centrales thermiques traditionnelles).

Et en Belgique ?

On pense qu’en tenant compte des consommations actuelles les panneaux solaires pourraient combler la moitié des pertes de Doel 3 et Tihange 1 (selon PV Vlaanderen, article).
En théorie la puissance photovoltaïque installée pourrait combler complètement Doel 3 et Tihange 1 lors d’une journée bien ensoleillée (ça c’est la théorie, je vois déjà Benjamin qui s’en irrite 😉 ).
N’oublions pas que à la grosse (très grosse) louche on a 12h de jour/journée … (source: PTAFF.CA).

Il faudra surtout économiser et utiliser rationnellement l’énergie et si on se tourne à nouveau vers le Pays du Soleil Levant il semble que cela soit possible.
En effet au Japon aujourd’hui alors que les mesures de restrictions sont levées bon nombre de citoyens continuent à appliquer les consignes d’économies.

D’ailleurs n’y a-t-il pas quelques consommations qui font friser votre moustache (pardon mesdames pour cette remarque machiste) et que vous trouvez absurde ?
– Air conditionné l’été ou chauffage l’hiver dans des endroits ouverts (regardez les magasins dans les zones piétonnes)
– Eclairage des nos autoroutes (déjà réduit aujourd’hui)
– Eclairage publicitaire
– Utilisation exclusive d’appareil ayant une consommation nulle à l’arrêt
– …

Alors êtes vous prêt à faire le pas vers un monde meilleur ?

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !