Passage à l’heure d’été : avant l’heure c’est plus l’heure !

Voilà un marronnier comme on les aime.

Ce week-end nous allons repasser à l’heure d’été et que vous le vouliez, supportiez ou l’attendiez il faudra vous y plier avec plus ou moins de bonheur.

Mais au fait plus ou moins une heure ?

Pour vous y retrouver pensez simplement qu’on vous enlève une heure de votre vie au moment où le temps devient clément et qu’on vous la rendra dès le début des frimas ; donc comme on vous enlève une heure il faudra faire courir votre horloge et faire passer la petite aiguille du chiffre deux au trois.

 

 

L’histoire

C’est durant la première crise pétrolière en 1973 que l’idée a germé dans l’esprit saugrenu de nos dirigeants, d’abord en Angleterre ensuite en France et enfin au BENELUX en 1977.
Sachez cependant que cette idée est loin d’être nouvelle puisque déjà en 1784 Benjamin Franklin eu cette idée géniale mais qui resta lettre morte avant d’être remise au jour en 1907 par un certain William Willet.
Ce changement d’heure devait permettre l’économie de pas moins de £ 2,5M en énergie dépensée en éclairage.
Les débuts furent cahotiques avec une année « on le fait » une année « peut être » et puis une année « finalement non », l’Allemagne a même été plus loin en instaurant entre mai et juin une Hochsommerzeit où le décalage était de deux heures.

Des économies ?

La question que l’on se pose aujourd’hui et que l’on se posera encore à la fin octobre au moment du changement inverse : est-ce vraiment utile ?
Si l’on en croit l’ADEME (agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) le passage à l’heure d’été permettrait l’économie de pas moins de 440GWh (chiffre 2009) soit 44 000 tonnes de CO2.
Le poste gagnant est principalement l’éclairage mais ce changement d’heure a aussi des effets collatéraux ainsi on profite plus longtemps des soirées et donc sorties et donc voiture et donc …
Bref il est très difficile de faire un bilan global même si certain avance un gain énergétique général de 0,5% ; je ne me risquerai pas de vérifier cette donnée.

oui mais …

Une heure juste une heure c’est peu mais c’est déjà beaucoup pour certains.
Ainsi le passage à l’heure d’été a des impacts négatifs prouvés, le nombre d’accident de travail et de la route est accru dans les jours qui suivent le changement et ceci est du à la fatigue.
De même des études suédoises ont montré que les crises cardiaques sont en augmentation de l’ordre de 5% la semaine suivant le passage à l’heure d’été.
Mais pour être honnête d’autres études réalisées en Estonie entre 2004 et 2006 n’ont pas conclu dans le même sens.

… alors finalement !

Devant ces débats contradictoires il est très difficile de tirer une conclusion sur l’efficacité ou la dangerosité de ce changement.
Un rapport de la commission européenne remarque que : « la plupart des Etats membres constatent, en partie sur la base des consultations des secteurs, qu’il n’existe pas dans leur pays d’indications d’un impact notable de l’heure d’été sur les secteurs économiques les plus concernés, notamment l’agriculture, les transports et le tourisme » et conclu que : « les informations mises à la disposition de la Commission pour la préparation du présent rapport permettent de conclure que l’analyse présentée dans la proposition de la directive reste valable: outre le fait qu’elle favorise la pratique de toutes sortes de loisir le soir et qu’elle génère quelques économies d’énergie, il y a peu d’impacts de l’heure d’été« .

Cette conclusion n’a pas été tirée par la Russie qui a décidé une fois pour toute de ne plus changer l’heure … après le changement d’heure d’été de ce printemps.

En conclusion

Qu’on le veuille ou non il faudra bien faire avec et il faudra bien faire le tour de toutes les horloges ce dimanche matin alors prenez le avec le sourire et surtout soyez patient on en reparlera le dernier Week-end d’Octobre.

 

Pour en savoir plus :

ACHED (association contre l’heure d’été double)

Heure d’été sur Wikipedia

La petite histoire de l’heure d’été

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !