Oiseaux de mauvaise augure 2ème partie : on est vraiment des pigeons !

Vous vous souvenez de l’article régidé par Gizmo au début de cette année relatant l’hécatombe des oiseaux aux USA (voir ICI) et sur lequel nous devisions pour en trouver les conséquences.

Aujourd’hui plus personne n’en parle ou presque … mais un entrefilet paru dans RUE89 relance le débat et pose une question en lien directe avec l’actualité qui fait débat en France sur l’exploitation des gaz de schiste dont nous vous avions déjà touché quelques mots sur le blog (voir ICI, ICI et ICI).

Donc pour en revenir aux conséquences de la mort de ces oiseaux moult explications furent fournies comme une peur bleue après qu’un avion avait franchi le mur du son ou alors  à des feux d’artifice ou à la grêle … même les explications mystiques se profilèrent à foison !

Bref rien de bien sérieux mais voilà qu’un chercheur du CNRS, André Picot, relance le débat ; ce chercheur spécialiste du risque chimique estime possible qu’une émanation d’hydrogène sulfuré, provenant de l’exploitation de gaz de schiste, ait “causé la mort de massive d’oiseaux en Arkansas”.

Pour bien comprendre cette théorie il faut revenir un peu sur la manière dont on exploite ces gaz.

Pour libérer ces gaz encapsulé dans les roches à plus de 1500m  de profondeur on injecte d’énormes quantités d’eau, de sable et de produits chimiques à très forte pression. La roche se fissure et libère les précieux gaz.

Parmi les produits chimiques présents dans les “eaux de fracturation” figure l’hydrogène sulfuré qui est, explique M. Picot, “un gaz nauséabond tuant plus rapidement que le monoxyde de carbone. Il est doté d’un effet anesthésiant fort”.C’est ce gaz qui aurait étourdi les oiseaux, causant leur mort.

D’autres produits contenus dans ces eaux de fracturation pourraient expliquer la mort de bovins en Louisiane. Les eaux de fracturation, que les bêtes auraient bu, contiennent 14 milligramme par litre de N-Oxyde de 4-nitroquinoléine. Il a été démontré “qu’à très faible dose, il entraînait chez les rongeurs (rats et souris) des cancers sélectifs de la bouche et de la langue”.Des symptômes que présentaient les bovins. (blog Le Monde)

 

 

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !