Mange des tomates mon amour … c’est bon pour la nature !

Un partenariat entre l’université de Chiba (Banlieue est de Tokyo) et la compagnie Tokyo Gaz  a donné naissance à un projet étonnant : produire des tomates à partir du CO2 généré lors de la production d’hydrogène.

Ce projet repose sur un principe simple : La station-service à hydrogène de Haneda [1] (Sud de Tokyo, proche de l’aéroport international du même nom) génère du CO2. Celui-ci est liquéfié [2], puis transporté dans des cylindres de 160 kg vers le département d’horticulture de l’université de Chiba, à 55 km de Haneda. La production de CO2 est de 320 kg par mois.

Les serres de tomates, situées sur le campus du Center for Environment, Health and Field Science, University of Chiba, font partie d’une installation de culture de 1000 m2. Le CO2 y est utilisé pour augmenter artificiellement la concentration atmosphérique de ce gaz dans les serres : Se situant habituellement aux alentours de 400 ppm, cet apport plus que double celle-ci, puisque les concentrations relevées sont de l’ordre de 1000 ppm.

La croissance des tomates dépend de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. La récolte issue des serres à haute concentration de CO2 est donc plus abondante que dans des conditions de culture habituelles. Ainsi, pour une production de 40 kg de tomates par m2 par an dans des conditions normales, l’apport de CO2 permet lui d’atteindre 50 kg de tomates par m2 par an, tomates au goût fort et sucré.

Ces résultats sont le fruit de recherches précédentes, le projet débutera en décembre 2011, pour une durée d’un an, avec des récoltes trimestrielles. Tokyo Gaz étudie maintenant la possibilité d’installer des serres à proximité de la station hydrogène.

D’après bulletins-elctroniques.com

[1] Projet démonstrateur développé par un partenariat entre l’agence NEDO (New Energy and Industrial Technology Development Organization) et l’association HySUT (The Research Association of Hydrogen Supply/Utilization Technology). Cette station-service hydrogène établie en 2010 fournit les piles à combustibles à hydrogène des bus et voitures dans la région de Tokyo.

[2] La station hydrogène possède les infrastructures nécessaires pour liquéfier 10 kg de CO2 par heure.

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !