Le certificat PEB, quésaco ?

On en entend de plus en plus parler ici et là, on le voit apparaître dans certaines petites annonces, je parle bien du certificat PEB pour Performance Energétique du Bâtiment. Alors qu’est-ce donc que ce certificat ?

En réalité, ce certificat répond à une demande de l’Europe, qui oblige chaque pays européen à mettre en place une classification énergétique des bâtiments.

Qui est touché par cette directive européenne ? Dans un premier temps, uniquement les bâtiments résidentiels, les autres secteurs devraient suivre dans les années à venir. En Belgique, comme on fait toujours les choses simplement, le gouvernement a décidé de s’en remettre aux régions pour l’application de la directive. Les trois régions ont décidé de créer un certificat PEB, légèrement différent dans chaque région et avec des dates d’entrée en vigueur différentes.

Le certificat PEB est donc une évaluation théorique de la consommation spécifique du bâtiment. Décortiquons cette phrase qui peut sembler obscure après une première lecture 😉 :

-Évaluation théorique : le certificat est réalisé sur base de données relevées et constatées pour des conditions standards. On ne regardera pas la consommation réelle car certains peuvent vivre dans une maison chauffée à 17°C toute l’année quand d’autres préféreront se balader en t-shirt dans une maison à 23°C. En procédant de la sorte, toutes les habitations sont comparées sur la même base et non sur les habitudes des occupants.

-Consommation spécifique : on parle donc de la consommation ramenée au mètre carré habitable. Il est évident qu’une maison bien isolée de 400 mètres carrés habitables risque de consommer plus qu’un appartement très mal isolé de 50 mètres carrés.

Quand a-t-on dès lors besoin d’un certificat PEB ? Et bien pour le moment, en Wallonie, vous avez besoin d’un certificat PEB dès que vous souhaitez vendre un bâtiment résidentiel existant de type maison unifamiliale et ce depuis le 1er janvier 2011. Si vous n’en possédez pas, l’acte notarial de vente est nul et non-avenu et vous êtes passibles d’une amende. A partir du premier juin 2011, vous serez également obligé d’en possédez un pour la location et la vente de tout bâtiment résidentiel (appartement, immeuble, maison,etc…). Seuls les bâtiments de l’horeca et quelques exceptions seront épargnées. Les certificats PEB sont valables 10 ans. Lorsque vous faites construire, un responsable PEB suivra votre chantier et vous remettra un document qui aura valeur de certificat PEB pendant 10 ans.

Quel est l’intérêt d’un tel certificat ? Le résidentiel est une grande partie de la consommation énergétique d’un ménage. Ainsi, les gens achèteront ou loueront un bien en bonne connaissance de cause et cela les incitera je l’espère à se diriger vers des biens moins énergivores ou à réaliser des transformations après l’achat d’un bien. Le certificat aura donc probablement à l’avenir une influence sur le prix d’un bien ou le montant de la location de celui-ci. Cela permet également à chaque pays membre de dresser un bilan de son secteur résidentiel.

Comment obtenir ce certificat ? Vous devez faire appel à un certificateur agréé par la Région Wallonne. Cet article n’est pas sans intérêt car votre dévoué serviteur (;-)) est récemment devenu certificateur PEB pour les bâtiments résidentiels existants. Si vous avez besoin de faire certifier un bien, vous pouvez me contacter en envoyant un mail à certificat@energethique.be en attendant qu’une partie plus développée sur les certificats énergétiques n’apparaissent sur le blog. Comme vous avez du vous en rendre compte, je suis assez concerné par les problèmes énergétiques actuels et c’est avec plaisir que je répondrai à vos questions sur la consommation des bâtiments, comment améliorer l’isolation, faut-il inverstir dans du solaire,… donc n’hésitez pas à me contacter, ne serait-ce que pour un renseignement ! Vos questions permettront également de faire évoluer cet article.

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !