Êtes vous prêt à payer plus cher pour une voiture verte ?

La moitié des Belges (51%) et des Européens (53%) sont prêts à l’avenir à payer davantage pour acquérir une voiture moins polluante, révèle jeudi un sondage Eurobaromètre réalisé par la Commission européenne.

 

Deux Européens sur trois, et 63% des Belges, sont également prêts à ce que la vitesse de leur véhicule soit bridée à l’avenir afin de limiter les émissions polluantes.

Soixante-six pour cent des Européens, et 56% des Belges, pourraient également accepter une réduction de la taille (et donc du poids) de leur voiture pour réduire ces mêmes émissions, selon cette enquête menée en octobre dernier auprès de 25.000 personnes, dont un millier en Belgique.

Il en ressort également que 53% des Européens (et même 60% des Belges) sont favorables à la substitution des taxes actuelles sur les voitures par de nouveaux régimes de tarification calculés au prorata de leur utilisation réelle.

L’étude montre toutefois que les Belges, tout comme les Européens, restent largement attachés à leur voiture, jugée nettement plus pratique que les transports en communs.

Septante et un pour cent des Européens sondés se déclarent toutefois prêts à envisager une utilisation accrue de ceux-ci s’il était possible d’acheter un ticket unique valable pour tous les modes de transport public.

Selon l’enquête, 61% des Belges (et 53% des Européens) ont aujourd’hui la voiture pour principal mode de transport, contre 17% les transports en commun (27% des Européens).

La publication de ce sondage intervient quelques jours avant la publication, lundi, par la Commission européenne d’un Livre blanc sur l’écologisation des transports européens à l’horizon 2050. (belga)

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !