C’est la fin des haricots verts !

C’est un peu divisé que je prends le clavier pour vous parler des dernières nouvelles du front des primes dites vertes en Belgique. Pourquoi divisé ? Parce que j’hésite entre me dire que je m’y attendais à cause des mesures d’austérité qui fleurissent en Europe et le sentiment que tout cela arrive trop vite, que le secteur n’est peut-être pas prêt à faire face à un tel changement. Mais de quoi parle-t-on ici ?

Et bien premièrement, la fin pure et simple des aides fédérales pour les investissement économiseurs d’énergie à partie de 2012 excepté l’isolation des toitures qui ne sera pas supprimée mais diminuée (ce qui semble un minimum de bon sens). Une exception, les contrats passés avant le 28 novembre 2011 qui seront réalisés en 2012. Pour les installations photovoltaïques commandées début novembre et installées en 2012 par exemple.

A cela s’ajoute la disparition du prêt vert, pour rappel, le prêt vert était une diminution de 1,5% du taux d’intérêt proposé par votre banque pour un investissement économiseur d’énergie.

Enfin, on vous en parlait ici, le système de certificats verts de la Région Wallonne est amené à évoluer, enfin, à diminuer, notamment un grand changement depuis aujourd’hui, des certificats verts pendant 10 ans au lieu de 15 auparavant.

En gros, une installation qui prenait auparavant 4 ans à être remboursée et bénéficiait après d’aides wallonnes pendant encore 11 ans, mettra aujourd’hui 7 ans à être remboursée et bénéficiera de l’aide wallonne pendant 3 ans ! Un coup dur pour le secteur qui se devra de réagir en informant mieux le client sur la rentabilité des installations… Elles resteront avantageuses, mais il faudra le démontrer de manière beaucoup plus convaincante qu’actuellement !

Enfin les primes fédérales pour les voitures propres disparaissent aussi, tous les détails ici.

Source : SPF Finances

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !