Aujourd’hui leçon de poésie : Le Vert c’est cher !

Et voilà une rime pauvre mais bien riche d’information …

A partir du 30 novembre tous les téléviseurs vendus en magasin devront présenter, à l’instar de certains électroménager, leur étiquette de consommation.
Selon Christian Vanhuffel, directeur du secteur Électrotechnique d’Agoria, même si un téléviseur de 32 pouces (82 cm) présente aujourd’hui une consommation réduite de près d’un tiers du modèle équivalant de 2005 (62 kWh versus 159 kWh par an) la dépense énergétique moyenne d’une télé représente près de 8% de la consommation électrique totale d’un ménage.
Nous pourrons donc agir en conséquence lors de notre prochain achat et investir dans un modèle plus frugal … mais comme nous le vivons déjà pour les congélateurs, surgélateurs et autres électroménager frugal rime avec ça va faire mal (leçon de poésie numéro 2 … sur Energethique on ne recule devant aucun sacrifice).

Alors que choisir A++, A+, A, B, C, …

Aujourd’hui il devient pratiquement impossible de trouver un surgélateur de classe supèrieure à B mais l’investissement conscentit pour un modèle A+, A++ et bientôt A+++ en vaut il la peine ?
Il faut tout d’abord se remémorer que cette échelle a été imposée il y a plus de 20 ans et que depuis de nombreuses améliorations techniques ont fait disparaitre ces monstres énergivores de nos maisons/appartements.
Aujourd’hui le secteur continue d’innover et de proposer des machines de plus en plus performantes à tel point que l’Union Européenne envisage de créer la classe A+++ pour distinguer les « best in class ».
Néanmoins la confusion peut être induite par le fait que la classe A surgélateur est loin d’être la moins gourmande a contrario de la classe A en sèche linge qui reste le plus économe de sa catégorie… z’y comprenez encore quelque chose vous ?
Bref vous le voyez difficile de faire la part des choses si on compare des A pommes avec des A poires !

Oui mais est ce que c’est rentable ?
Bon nombre d’entre nous sont prêts à franchir le pas et à ouvrir un peu plus la bourse si finalement il s’y retrouve.
Le surclassement d’un surgélateur de A vers A+ entraîne en moyenne un surcoût de l’ordre de 85€ … pour une économie électrique de 9€/an il va falloir le garder au moins 10 ans avant de voir le retour sur l’investissement.
Un surclassement de A vers A++ n’est à envisager que si vous avez la fibre écologique et la bourse bien garnie puisqu’il vous faudra prêt de 20 ans pour rentabiliser votre amortissement (source enquête Que Choisir).

Enfin pour en revenir à notre télévision même si demain nous pourrons acheter le modèle le plus performant énergétiquement parlant il va falloir repenser aux box et autre décodeur, enregistreur qui gravitent autour de l’image et peuvent entraîner des surconsommations de 80€/an.

Alors choisir frugal oui mais surtout consommer intelligement.

 

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !