Voiture batterie

L’un des problèmes des véhicules hybrides ou full électriques c’est le stockage de cette électricité qui nécessite de nombreuses et lourdes batteries.

L’emploi de ces batteries limitant considérablement l’autonomie, du à l’accroissement important de la charge du véhicule, et limitant aussi quelque peu le confort par l’encombrement qu’elles représentent.

Et voilà que le prestigieux Imperial College of London se lance dans le développement d’un nouveau matériau composite à base de fibre de carbone et de résine polymère qui devrait (notez le conditionnel) révolutionner le stockage de l’énergie.

L’idée est de fabriquer un matériau léger et résistant qui permettrait de stocker et de décharger ensuite l’énergie électrique ; ce matériau de part ses propriétés mécaniques servirait alors de pièce automobile.

On se retrouverait ainsi avec un toit, un capot ou une portière qui servirait de batterie.

Un autre atout de ce genre de matériau est qu’il n’y a pas de stockage chimique de l’énergie comme dans une batterie traditionnelle, on conserverait ainsi une  longévité supérieure et pas d’entretien.

Non content de révolutionner l’automobile ce concept pourrait également révolutionner notre vie quotidienne, imaginez un téléphone portable aussi épais qu’une carte de crédit ou un laptop allégé de son kg de batterie …

Si vous voulez plus d’infos je vous conseille l’article paru sur Techno-Science et pour ceux qui lisent Shakespeare l’article paru sur le site de l’Imperial College of London.

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !