Noir c’est noir …

il n’y a plus d’espoir chantait Johnny … et c’est en quelque sorte ce qui est en train de se passer dans le golf du Mexique.

Une plate forme pétrolière de BP a sombré suite à une explosion et en plus des onze victimes directe le pétrole qui s’écoule risque d’avoir des conséquences dramatiques pour la faune et la flore locale.

Ce sera sans doute l’un des bénéfices collatérales lorsque les puits de pétrole se tarirons, plus de pollution due à l’extraction, le transport et la combustion…

L’un des avantages qu’il s’agisse d’une plateforme est la facilité d’identification du pollueur, il s’agit de BP … rappelez vous Erika  en 1999 affrété par Total, société qui a été blanchie partiellement, n’est ce pas un comble pour une marée noire ?

Finalement Total ne mettra pas un centime …

Et Erikka qui a fêté sont vingtième anniversaire …  les côtes de l’Alaska furent souillées par 42 millions de litre de pétrole !

Aujourd’hui on estime qu’il y aurait encore 80 000 litres de pétrole encore disséminés dans la baie … le pétrole aura disparu des sites d’extraction qu’il sera encore présent là bas puisque les scientifiques estiment à plusieurs siècles pour en voir la disparition ! (plus d’info ICI)

Ces noms vous sont familier mais il y en a bien d’autre … l’Amoco Cadiz doit résonner comme une vieille chanson pour les quadragénaires !

Voici une carte des principales marées noires recensées à ce jour !

La liste ainsi que la carte en haute définition sont accessible sur Wikipedia à cette adresse .

Bref revenons à notre plateforme !

Après avoir tenté sans succès de juguler la fuite en actionnant une vanne sous-marine par des robots, d’avoir coulé une cloche au dessus du point de fuite il semblerait que les autorités américaines aient décidés de flamber le pétrole pour éviter qu’il ne vienne contaminer les côtes (touristiques ??) de la Floride et de la Louisiane.

Il existe pourtant d’autres méthodes, comme le barrage (voir une animation ICI) ou l’utilisation de dispersant permettant de fractionner la nappe en fines gouttelettes plus facilement assimilables par les bactéries (voir une animation ICI)

En attendant il semblerait que l’on soit en train de creuser un second puit afin de court-circuiter la fuite !

Bon bhein que tout cela ne vous empêche pas de dormir sur vos deux oreilles ni de profiter de votre bagnole demain …

Merci à JDD pour l’idée de l’article.

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !