L’enfer est pavé de bonnes intentions…

Chaque année, plus de 85 millions de tonnes de bitume sont transformées en routes, et cela représente une surface lisse non négligeable de routes sur notre planète. Maintenant, imaginez que toute cette surface soit recouverte de panneaux solaires!!! C’est l’idée qui trotte dans la tête du professeur K. Wayne Lee depuis quelques années, et qui est en cours de développement grâce à des subsides du gouvernement américain.

L’idée de base est de déposer des cellules photovoltaïques à faible rendement, entre deux couches de verre et créant ainsi une étanchéité qui résisterait à toutes les conditions météo! Ces routes seraient aussi munies de lampes LED pour par exemple écrire sur la route des messages pour les conducteurs.

Le projet contient beaucoup de défis: quel type de verre peut assurer une adhérence suffisante pour la conduite, tout en étant capable de supporter des poids-lourds? Comment faire pour que le verre puisse laisser les rayons du soleil atteindre les cellules PV tout en évitant de les refléter et éblouir les conducteurs? Un aspect écologique du projet est d’utiliser les détritus pour en faire le support en les condensant.

Une petite vidéo du projet:

Solar Roadways : the Prototype

Personnellement, même si je trouve que c’est une idée originale qui sort des sentiers battus, je doute que cette technologie ne soit pas applicable partout, et je crains que sa durée de vie ne soit limitée en comparaison avec celle de routes « normales », ce qui ferait en outre grimper les coûts d’entretien qui sont une part importante des coûts totaux des routes (voyez la situation sur les routes wallonnes!). Puis imaginez la quantité de matériaux nécessaire à la construction des ces « routes solaires »… Mais si l’on revoit notre façon de nous déplacer et si le trafic routier diminue drastiquement, ce serait une bonne façon de réutiliser toutes ces routes…

Source: RTBF info

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !