Le soleil comme s’il en pleuvait …

Le problème de l’alimentation électrique solaire est que le besoin est continu alors que la production solaire est par essence dépendante des conditions météorologiques et de la durée d’ensoleillement.

Stockons cette énergie me diront certains … heu certes mais les solutions sont loin d’être véritablement éprouvées et surtout très peu écologiques.

Qu’à cela ne tienne me direz vous, installons notre centrale dans des zones désertiques où le soleil est omniprésent (le jour hein, ne vous gaussez pas !).

Et là comme un grain de sable dans un rouage bien huilé je vous répondrais : “Fausse bonne idée” en effet trop éloigné des zones de consommation le transport de l’électricité se ferait avec de très grandes pertes énergétiques.

Alors il n’y a vraiment rien à faire ?

Et si on se penchait sur de très vieux dossiers poussiéreux ?

Une idée émise dans les années 1960 par le pentagone imaginait le lancement d’une centrale solaire spatiale qui par sa situation pouvait ainsi transformer 24h/24 et toute l’année l’énergie solaire en électricité.

Cette idée bien que réalisable avait été à l’époque vite abandonnée devant le coût pharaonique de ce projet … mais les temps changent !

Il y a deux ans le Pentagone a repris ses calculettes et en tandem avec la National Security Space Office a construit un prototype expérimentale ; la production est modeste puisqu’elle ne dépasse pas les 20 W (oui oui 20 Watts … à peine de quoi alimenter une dizaine de petites leds) mais prouve sa viabilité technique.

Le problème crucial est le coût d’une telle production, les calculs actuels indiquent qu’on arriverait à près de 10 Mds de dollar pour une production électrique de 10 MW.

Il ne faut pas être grand clerc pour deviner l’issue d’un tel projet -> retour dans les vieux dossiers !

Et pourtant faisant fis de toutes ces difficultés une start-up composée de vétérans de l’aéronautique et de l’industrie de la défense se propose de relever le défi.

Le projet qu’ils proposent aujourd’hui serait selon leur calcul 5 fois moins élevé que l’estimation du Pentagone, les économies étant réalisées sur le plus gros budget à savoir le lancement et l’installation de ces panneaux dans l’espace.

Un projet fou, je vous l’accorde mais qui a le support du Pentagone qui le considère comme un avantage stratégique militaire.

En effet lors de campagne militaire le ravitaillement en combustible permettant aux génératrices électriques de fonctionner nécessite une logistique à toute épreuve.

On comprend dès lors l’avantage que l’armée pourrait en tirer …

Il est néanmoins prématuré d’ouvrir les bouteilles de champagne (et de libérer ainsi du CO2 captif ;-)) de très nombreux obstacles, et pas seulement financier, doivent encore être franchis.

Restons optimistes, pour avoir une vraie bonne idée il faut en avoir beaucoup de stériles.

Source: Techno-Science

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !