La terre se meurt

Ce n’est pas moi qui le dit mais un agronome français.
Je ne peux être catégorique avec ce qu’il affirme néanmoins certains fait relatés sont exacts comme la hauteur des blés, la présence ou plutôt l’absence aujourd’hui de la flore « inutile » (les coquelicots par exemple), le lessivage des sols et le recourt de plus en plus préventif à toutes sortes de produits.

Je laisse votre esprit critique faire le tri …

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !