La crise réduit le coût du CO2

Une conséquence maintenant bien connue de la crise économique et du ralentissement industriel qui en découle est la baisse de nos émissions de CO2. Cette baisse est due principalement au ralentissement de la croissance, mais est aussi due efforts sur la consommation pour réduire les coûts de production…

L’Europe a donc sorti les bouliers compteurs pour se rendre compte que l’objectif des 20% pour 2020 (20% de réduction par rapport aux émissions de 1990) ne coûtera plus 70 milliards d’€ par an mais « seulement » 48 milliards.

Ils ont aussi estimé qu’une réduction de 30% pour 2020 coûterait 81 milliards par an.

Le passage à l’objectif de 30% reste toujours conditionné par la position des autres puissances économiques de la planète, mais au lieu de se cantonner à 20%, pourquoi ne pas (au moins) dépenser les 70 milliards prévus initialement ?

Malheureusement, la crise qui frappe l’euro risque d’avoir un effet négatif sur les dispositions à prendre…

Vu dans La Libre

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !