Ethique et tics

Difficile de passer à côté c’est dans les titres de tous les journaux de la journée Le Monde, Le Soir et l’Express pour n’en citer que quelques uns de langue française, on retrouve également l’information de l’autre côté de l’Atlantique et même au journal télévisé …

Les industriels européens auraient financé, légalement précisons le, les sénateurs climato-sceptiques aux Etats-Unis.

Tout cela est paru dans un rapport qui aurait du rester confidentiel mais qui « malheureusement » s’est retrouvé sur la place publique grâce à l’ONG Climate Action Network Europe.

Je ne vais pas m’étaler pendant des lignes et des lignes mais je ne peux que m’interroger devant le double discours des entreprises reprisent dans ce rapport.

D’un côté des investissement dans la recherche sur la chimie verte ou sur les énergies moins polluantes et de l’autres plus de 300 000$ sont dépensés pour encourager les sénateurs qui s’opposent à une politique américaine destinée à combattre le réchauffement climatique.

D’un côté l’éthique que ces entreprises mettent en avant et de l’autre les vieux tics de la vieille industrie qu’elles tentent de cacher sous le tapis… le mur est droit devant nous mais surtout ne changeons pas le cap !

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !