Cancun:1 – Copenhague:0

Après l’échec cuisant de la conférence de Copenhague on attendait au tournant les décideurs lors de la conférence de Cancun.
J’avoue avoir peu suivi les débats étant persuadé en mon fort intérieur que l’échec serait à nouveau au rendez-vous … et j’ai eu tort !
Bon ne pavoisons pas trop non plus, les accords passés à Cancun ne sont malheureusement pas contraignant contrairement à l’accord de Kyoto.

Voici les points clés de l’accord (source: Belga)

OBJECTIFS POUR ENRAYER LE CHANGEMENT CLIMATIQUE:
-Le texte reconnaît qu’il faut « des réductions importantes » des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour limiter la hausse de la température globale à 2° par rapport aux niveaux pré-industriels.
-pour atteindre les objectifs préconisés par la science, les pays industrialisés doivent réduire leurs émissions de 25 à 40% d’ici à 2020, par rapport à 1990. Ce point est inscrit dans le texte consacré au protocole de Kyoto, et donc n’implique par le deuxième plus grand pollueur, les Etats-Unis, qui ne l’ont pas ratifié.
-Il est nécessaire d' »intensifier les efforts de réduction des émissions de GES pour arriver à l’objectif affiché« .

REVISION DES OBJECTIFS A LONG TERME:
-Le texte prévoit de revoir « périodiquement » les objectifs à long terme (limite de 2°C) en fonction de l’observation des impacts du changement climatique et des connaissances scientifiques, notamment des rapports du Groupe intergouvernemental d’experts de l’ONU sur l’évolution du climat (Giec),
-et la possibilité de renforcer cet objectif à 1,5°C
La première révision démarrera en 2013 et devra être achevée en 2015

AVENIR DU PROTOCOLE DE KYOTO:
-les travaux doivent se poursuivre pour « s’assurer qu’il n’y aura pas de délai entre la première période d’engagement » qui s’achève fin 2012, et la deuxième.
Le texte, qui ne dit néanmoins pas clairement qu’il y aura une prolongation après 2012, ne demande pas aux pays industrialisés d’inscrire leurs objectifs chiffrés de réduction d’émissions pour une seconde période.

CONTROLE DES ACTIONS PRISES PAR LES PAYS EN DEVELOPPEMENT POUR REDUIRE LEURS EMISSIONS DE GES:
-Ces pays, et notamment les grands émergents comme la Chine et l’Inde, « en fonction de leurs capacités » notamment, soumettront des rapports tous les deux ans avec leurs inventaires de gaz à effet de serre, et des informations sur les actions entreprises pour les réduire.
-Ces rapports seront soumis à des consultations et analyse internationales (ICA), « non intrusives« , « non punitives« , et « dans le respect de la souveraineté nationale« .

AIDE AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT:
-Création d’un Fonds vert climat pour « soutenir des projets, programmes, politiques des pays en développement« .
Les pays développés ont promis à Copenhague de mobiliser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020, mais l’origine de ces fonds n’a pas encore été identifiée.
-La Banque mondiale servira d’administrateur intérimaire pour le Fonds durant trois ans.
-Le Conseil d’administration comptera 24 membres, avec représentation équitable des pays développés et en développement dont les petits Etats insulaires particulièrement exposés au changement climatique.
-Création d’un Centre de technologie pour le climat (ensemble d’experts chargés de faire des propositions) et d’un réseau (qui sera au plus près des projets sur le terrain) pour développer le savoir-faire sur les nouvelles technologies vertes dans les pays du Sud afin de réduire les émissions de GES et s’adapter aux impacts inévitables du changement climatique.

REDUIRE LA DEFORESTATION:
-Le texte pose l’objectif de « ralentir, arrêter et inverser la perte du couvert forestier« , à l’origine d’environ de 15% à 20% des émissions globales de GES.
-Il prévoit « la participation » des parties impliquées dans la gestion de la forêt, dont les populations autochtones, mais les mécanismes de contrôle sont plutôt faibles.
-La possibilité d’utiliser le marché du carbone pour financer ce coûteux mécanisme n’apparaît pas dans le texte. (belga)
Il faut quand même avouer que la sirène de Cancun

Sirène de Cancun

avait de quoi séduire plus que celle de Copenhague …

Sirène de Copenhague

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !