Une station passive au coeur de Bruxelles

Dans le cadre du développement de l’efficacité énergétique, le secteur du bâtiment voit aujourd’hui l’essor de la construction passive, et de plus en plus d’habitations et de bureaux sont construits de sorte à minimiser leur consommation électrique et calorifique. Il semble donc naturel que les lieux publics s’adaptent eux aussi à cette nouvelle technique de construction. C’est le cas à Bruxelles avec la station de métro basse énergie BELGICA.

La station de métro Belgica a été inaugurée en mars dernier, en partenariat avec la fondation polaire internationale (fondée par notre compatriote Alain Hubert). En plus des deux fresques murales représentnt la station polaire belge et le changement climatique, plusieurs dispositifs ont été mis en place pour réduire la consommation électrique de la station :

– Des panneaux solaires sont utilisés pour alimenter les 58 projecteurs illuminant la fresque murale de la station. Cela représente un gain annuel de 29200kWh, soit 7,3 tonnes de CO2;

– des cellules crépusculaires sur le quai, permettant d’éteindre la lumière artificielle lorsque la lumière naturelle est suffisante (gain : 3 tonnes de CO2 /an)

– des détecteurs de présence dans les locaux techniques, couplés à l’éclairage (gain : 4 tonnes de CO2 /an)

– des escalateurs avec détecteurs de personne, …

La rénovation de la station aura permis de réduire sa consommation de 23,8 tonnes de CO2/an en tout. D’autres projets de rénovation en cours dans d’autres station vont progressivement permettre de réduire la note énergétique du métro bruxellois.

Les articles complets :

Article du journal « metro »

Article du site belge sur le climat

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !