Un atterrissage tout en douceur pour l’environnement !

L’aéroport de Bruxelles-National planche actuellement sur une nouvelle technique d’atterrissage permettant de réduire la consommation de kérosène durant l’approche.

La technique consiste à remplacer l’approche par palier par une approche en descente continue, qui permettrait de réduire la consommation de 50 à 150 kg par atterrissage soit 160 à 470 kg de CO2 émis en moins ! Ca peut paraître peu, mais tout est bon à prendre 😉

Lu dans LaLibre

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !