Les réserves de pétrole surestimées…

C’est la question soulevée par le journal britannique The Guardian. On vous en parlait effectivement ici et ici, il existe de nombreuses incertitudes quant aux réserves mondiales de pétrole et à la capacité de production de l’industrie pétrolière.

Ce phénomène trouve sa source dans plusieurs raisons, notamment parce qu’il est difficile d’anticiper les découvertes de réserves exploitables, que l’on ne sait pas à l’heure actuelle jusqu’où ira l’exploitation (sables bitumineux considérés avant comme inexploitables) et ensuite car certains pays ne prétendent pas laisser un organisme extérieur contrôler l’état de leurs réserves.

Un membre de l’agence internationale de l’énergie a révélé au Guardian que les chiffres évoqués par l’AIE dans son rapport sur la situation énergétique mondial, le World Energy Outlook, à paraître cette semaine, sont volontairement surestimés. Cette manoeuvre (semble-t-il encouragée par les USA) tente d’éviter un mouvement de panique qui pourrait être provoqué par la crainte d’une pénurie.

Les chiffres tronqués concernent principalement la capacité de production, actuellement à 83 millions de barils/jour, qui pourrait selon le rapport atteindre les 105 millions de barils/jour et qui selon la source ne pourrait même pas atteindre les 95 millions de barils/jour…

Si l’auteur dit vrai, le pic du pétrole serait pour lui d’ores et déjà dépassé et ils ne pourront alors plus nous masquer la vérité pendant des années…

N’hésitez pas à nous dire quel est votre avis sur le sujet !

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !