Les biocarburants ça avance … un peu

Il est acquis que les biocarburants ne pourront pas provenir de produits cultivés traditionnels comme la canne à sucre ou les betteraves, céréales, …
L’avenir de ces types de carburants passe par l’efficacité des bactéries, levures et autres micro-algues.
Une nouvelle bactérie vient à ce propos de pointer le bout de son nez aux chercheurs du MIT et semble très prometteuse.
Lointaine cousine du bacille de Koch cette bactérie nommée Rhodococcus opacus est une vorace sans limite et très peu difficile dans ses choix alimentaires.
On la retrouve ainsi dans les sols pollués par les hydrocarbures et elle se développe dans aucun problème pour autant qu’on lui procure des composés sucrés, ceci sans être nullement dérangée par d’éventuelles molécules toxiques.

Gardons nous de l’euphorie il faudra sans doute encore quelques années de recherche et développement au MIT pour tripatouiller dans les gènes de cette bactérie et la rendre efficace.
La recherche reste donc pour la moment confinée au laboratoire et ne devrait trouver une éventuelle commercialisation avant de nombreuses années.

Néanmoins ceci montre que dans le domaine des biocarburants la recherche progresse et tente de trouver une réponse aux exploitations agricoles ayant pour but de remplir nos réservoirs.

Futura-Sciences

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !