Le CO2, la petite bête qui monte qui monte et qui monte toujours

Malgré les publications rassurantes de ces derniers mois montrant une diminution globale du taux de CO2, massivement du au ralentissement économique que nous connaissons, la concentration en CO2 dans l’atmosphère continue de croître.

Ces nouvelles optimistes risquent d’ailleurs d’induire un public non averti dans l’erreur, en effet certains journaux à grand tirage n’ont pas manqué de publier cette fausse bonne nouvelle.

Sur cette bonne nouvelle on prend la voiture et on va faire un petit tour pour s’aérer l’esprit …

Trêve de plaisanterie et d’optimisme.

Il faut relativiser ces informations car bien qu’une légère diminution ait été constatée cette année la concentration en CO2 atmosphérique est toujours croissante.

Ce qui importe n’est pas le bilan annuel mais le bilan global.

Bien entendu si d’année en année nous étions sur une phase décroissante il y aurait lieu de se réjouir mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Ainsi comme le précise l’Agence International de l’Energie (AIE) ce qui importe c’est l’état de la planète en 2030.

Alors même si une bonne nouvelle est toujours la bien venue ne versons pas dans l’euphorie aveugle et continuons à ménager nos émissions.

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !