Le belge et l’environnement : petit état des lieux

Le CRIOC vient de sortir son baromètre de la prévention des déchets, l’occasion pour nous de faire un petit bilan sur la situation belge et plus particulièrement la situation wallonne.

Tout d’abord, l’enquête révèle que l’environnement se place à la dixième position dans le classement des préoccupations des wallons. Le classement étant remporté par le chômage, suivi par l’éclatement de la Belgique. Une dixième position, comment qualifier cela ? Pour ma part, je trouve que ce n’est pas si mal, mais c’est sûrement trop peu étant donné la situation actuelle.

Par contre, certaines actions semblent privilégiées par le wallon : acheter des produits moins emballés et utiliser des sacs de course réutilisables (d’un autre côté, on a de moins en moins de sacs jetables dans les supermarchés, ce qui force un peu la main de certains…). Par contre, le wallon consomme encore trop d’eau en bouteille en plastique (75%), alors que 79% d’entre nous sont d’accord pour dire que l’eau du robinet est d’aussi bonne qualité.

Sur les habitudes difficiles à changer, on notera que l’on a difficile à se défaire des appareils utilisant des piles, à se passer des insecticide ou à éradiquer les déchets dangereux de nos poubelles (15% avouent jeter ce type de produits parfois et 16% souvent).

Enfin, le belge (on parle bien de tous les belges cette fois-ci) produit en moyenne 490 kg de déchets par an, c’est mieux que la moyenne européenne de 522 kg par tête de pipe mais si on regarde uniquement notre pays, c’est un chiffre constamment en hausse. Cette hausse est estimée à 15% sur la période 1995-2010 selon l’agence européenne pour l’environnement.

Je terminerai en vous disant que 67% des wallons déclarent faire un effort pour l’environnement… Et vous ? Que faites vous pour l’environnement ? N’hésitez pas à partager vos petits « trucs » au quotidien 😉

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !