L’air respire mieux

Une fois n’est pas coutume je serai un peu optimiste, Saint Nicolas devant nous rendre visite très prochainement il y a peut être un lien de cause à effet !

Selon un rapport publié par la société flamande de l’environnement (Vlaamse Milieumaatschappij) les émissions polluantes auraient diminués de moitié ces 18 dernières années et les gaz à effet de serre seraient quant à eux dans la norme permise par le protocole de Kyoto.

Petit bémol, je sens mon pessimisme pointer le bout de son nez, les émissions de particules fines restent problématiques ainsi que la teneur en ozone (basse couche de l’atmosphère) dont la concentration permise est systématiquement dépassée.

Ce rapport épingle que les émissions de monoxyde de carbone (CO ou mieux connu comme le tueur silencieux) et de dioxines ont diminués respectivement de 51 et 93%.

Malgré l’augmentation des concentrations en ozone les émissions des particules responsable de sa formation auraient diminués de 42%, on est donc en droit d’espérer que la concentration en ozone prenne dans les temps à venir une courbe rentrante.

Du côté des gaz « à effet de serre » on observe une très nette diminution de près de 90 % par rapport à l’année 1990, cependant cette diminution n’est en rien due au CO² dont l’émission à cru de 7% ces 18 dernières années.

Comme mentionné plus haut les particules fines sont devenus une bête noire puisque la limite journalière est dépassée dans près de 30% des points de contrôle.

En conséquence l’objectif européen de 120 µg/m³ sera presque partout dépassé.

Pour conclure on peut se féliciter des progrès engendrés mais il est encore beaucoup trop tôt pour relâcher sa vigilance et se laisser aller à une douce euphorie.

Via RTBF

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !