La voiture électrique, la panacée ?

Vous l’avez lu sur le site, vous l’avez entendu par ailleurs, le salon de Francfort fait la part belle aux voitures électriques.
Celles-ci sont qualifiées d’ailleurs de voitures propres ou de voitures zéro émission par certains contructeurs.
Mais quand est il exactement ?

L’électricité est actuellement produite à partir de combustible fossible, d’uranium ou d’énergie renouvelable.
L’engouement dans nos contrées pour les projets solaires et éoliens est tel qu’on se rend difficilement compte que finalement les deux tiers de l’électricité mondiale provient de combustible fossile dont 40% vient du charbon.
Certains pays dépendent même pratiquement exclusivement d’énergie fossile, ainsi en Pologne c’est 98% de l’électricité qui est issu du non renouvelable.

Revenons à notre fée et dans nos proches contrées.
En Europe 45% de l’électricité est produite à partir de combustibles fossiles et les prévisions indiquent que cette part devrait continuer sa progression à un peu plus de 50% à l’horizon 2020.
En comparaison la Chine devrait afficher 82%, l’Inde 76% et les USA 69%.
Mais le plus dramatique c’est que cette proportion non renouvelable/renouvelable devrait encore s’accroitre jusque dans les années 2030.
On construit ainsi en Chine une centrale électrique base charbon tout les quinze jours.

Regardez la projection faites par l’EIA (Energy Information Administration – USA).

Alors à l’analyse de ces données on peut dire que la majorité des véhicules électriques rouleront au charbon.

Attention ne banissons pas pour autant la voiture électrique, ces avantages sont nombreux.
La pollution restant cantonée à la seule centrale électrique peut être gérée beaucoup plus facilement que de suivre le pot d’échappement du véhicule.
De plus ces véhicules électriques permettront de réguler les flux de production électrique, ainsi la dépense de l’énergie stockée la nuit lors de la charge se fera en journée.

Mais pour être honnête il serait bon d’avoir un discours franc et éclairé.
La publicité de certaines marques vantant ainsi la voiture électrique comme n’émétant aucune émission polluante n’est pas le reflet de la réalité.
Heureusement d’autres marques, tel BMW, indique clairement dans les projets électriques l’émission de CO² inhérent à la consommation électrique.

Via DDMagazine

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !