La propreté ? Mais c’est dégeulasse …

Je vous propose aujourd’hui de dévier un petit peu de nos sujets habituels et de parler d’hygiène corporelle.

Si je vous propose ce sujet c’est que mon orgueil pointe à nouveau le bout de son nez avec un : « Mais ça fait des années que je vous le dis ! ».

Bref une étude scientifique (comme quoi le bon sens est souvent scientifique sans le savoir) menée sur trois groupes de cochons a démontré que le :

– premier groupe vivant en extérieur présentait 90% de résistance aux maladies

– deuxième groupe vivant à l’intérieur dans un milieu sain : 70% de résistance

– troisième groupe isolé dans un milieu stérile et bourré de médocs : 50 % de résistance

Moralité mieux vaut exposer son corps aux aléas de la vie que de le surprotéger.

Bien entendu dans ce cas on s’expose à la sélection naturelle… mais je n’entrerai pas dans un débat eugénique!

Et c’est ici que l’on rejoint l’idée d’une consommation intelligente où il n’est pas besoin d’acheter Brol’O’Truc® qui désinfecte votre plan de travail qu’il est tout envahi de microbes dégueulasses qui s’apprêtent à vous envahir le corps tel une armée d’Alien venue du confins de l’espace à bord de vaisseaux de la mort qui tue pour s’approprier une nouvelle planète qu’ils ont salopé la leur (ouf je vais me coucher là).

Il faut cependant reconnaître que le marketing de ces gens là monsieur (Merci au grand Jacques) est très efficace, on titille votre fibre pater/maternelle pour vous culpabiliser de ne pas avoir acheter le truc qui tue tout ce qui ne se voit pas.

Votre enfant est malade ? Mais c’est de votre faute Madame, Monsieur … regardez on vous l’avait dit !

Plus sérieusement cette conclusion rejoint une autre étude, beaucoup plus ancienne, menée sur une peuplade reculée d’Amazonie.

Dans cette dernière étude les médecins s’inquiétaient de la prolifération des cas d’allergie alors qu’on apportait à ces personnes l’hygiène moderne (pas genre Brol’O’Truc® mais plutôt les trucs de base comme la conservation des aliments).

En conclusion un parallèle a été tracé entre la diminution des taux de parasitage du tube digestif et l’accroissement des allergies.

Un peu comme si notre système immunitaire s’emmerdant se divertissait en s’attaquant à notre corps lui même.

En conclusion : Il n’y a que les gens sales qui se lavent…

Via un article sur Le Monde

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !