Comment réduire les émissions de particules fines ?

J’écris ce billet pour avoir votre avis sur la question des particules fines suite à un article lu sur Enerzine.com.

Alors tout d’abord, pour être sûr que tout le monde suit, de quoi parle-t-on quand on évoque les particules fines en automobiles ? En général, les particules fines sont des particules (solides bien souvent) de petite taille en suspension dans l’air. Dans le cas des automobiles, ce sont principalement des squelettes de carbone qui sont en fait des résidus d’une mauvaise combustion des gouttelettes de carburant. Comme l’essence se trouve à l’état gazeux lors de la combustion, ce problème n’apparaît que sur les voitures équipées de moteurs Diesel. Pourquoi j’emploie le terme problème ? Car ces fines particules sont nocives pour notre santé à tous (en augmentant le risque du cancer du poumon pour ne citer que ça).

J’ai oublié de vous dire, ces fines particules, vous les avez déjà tous certainement vues, ce sont elles qui rendent les gaz d’échappement tous noirs lorsque quelqu’un démarre comme un Fangio à froid au feu rouge ;-), n’oubliez pas d’en prendre une bonne bouffée, c’est pour ménager votre poumon.

Alors voilà, chacun ses petits défauts au final. L’essence consomme plus et donc rejette plus de CO2, le Diesel, pour sa part, rejette des fines particules (comment ça j’ai volontairement fait l’impasse sur les autres polluants ? oupsss)… Mais, le Diesel a trouvé une parade !

Ce moyen de gommer son défaut majeur, c’est le filtre à particules, aussi appelé FAP. En simplifiant fortement le principe, voyez ça comme un filet qui retient toutes les particules fines. De temps en temps, il faut vider le filet, pour cela, comme ce sont des chaînes carbonées imbrûlées, il suffit de les rebrûler et le tour est joué. Enfin, le FAP a encore quelques défauts de jeunesse, notamment le fait qu’il ne sait pas que vous êtes en train de rentrer la voiture dans le garage et qu’il en profite pour vider son filet, bonjour l’odeur ;-). Rien de grave à part ça !

Mais pourquoi cet article alors ? Le problème est réglé ! Et bien non, car le FAP est proposé en option et bien souvent est assez cher ! Cerise sur le gâteau, c’est une pièce en plus à entretenir… Comprenez qu’encore à l’heure actuelle ce n’est pas la majorité des gens qui payent pour l’avoir.

Mais pourquoi j’en suis venu à vous parler de ça moi ? Et bien parce que dans l’article mentionné précédemment, ils parlaient des résultats d’une étude menée sur deux ans à Munich, visant à mesurer le taux de fines particules sur des axes fréquentés. La première année, ils se sont contentés de prendre des mesures, la seconde, la circulation sur ces axes a été interdite aux véhicules les plus polluants. Conclusion de l’étude ? Une diminution du taux de particules fines (ben tiens…). Ils réfléchissent donc à la création de telles zones vertes un peu partout.

Ne serait-il pas plus logique d’obliger tout le monde à appliquer un filtre à particules sur sa voiture ? Au minimum pour les voitures neuves, comme ce fut le cas pour le pot catalytique… Je sais ça ne réglera pas le problème des voitures plus âgées, mais regardez l’âge moyen des voitures en Belgique et vous vous rendrez compte que la différence sera vite marquée.

Sur ce, je vous souhaite à tous un excellent w-e, profitez en pour prendre l’air, tant qu’il est encore frais, 😉

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !