Centrale héliothermique

C’est près de Séville (Espagne) que vient d’être inaugurée la plus grande centrale héliothermique européenne.
Cette centrale est prévue pour développer une puissance avoisinant les 20 MW électriques et d’éviter ainsi le rejet dans l’atmosphère 12kT/an de CO².
Ce concentré de recherche européenne, nommé PS20, est la grande sœur et voisine de la PS10 qui développait déjà une puissance de 10MW d’électricité verte.

PS10 en avant plan et PS20 en arrière plan

PS10 en avant plan et PS20 en arrière plan

Ce chantier d’un coût global de 200 M€ a été financé en partie par la BEI (banque européenne d’investissement) à hauteur de 110M€.

La centrale compte pas moins de 1255 héliostats(*) permettant de concentrer la lumière solaire en un point situé sur la tour centrale.

Voici une photo d’une autre centrale (Themis située dans les Pyrénées Orientales) pour vous faire une idée de ce qu’est une centrale héliothermique.

Détail du four et des héliostats

Détail du four station Thémis

Détail héliostat station Thémis

Détail héliostat station Thémis

Ceci génère des températures extrêmement élevées, on parle d’une température comprise entre 500 et 1000°C, qui chauffent l’eau et permettent ainsi comme dans une centrale classique d’actionner la turbine produisant l’électricité.

Cette construction fait partie d’un projet plus grand qui devrait à l’horizon 2013 aboutir à une puissance installée de près de 300MW d’origine solaire.

(*) : Un héliostat (de helios, mot grec signifiant Soleil, et stat, racine de stationnaire) est un dispositif pour suivre la course du Soleil, typiquement pour orienter toute la journée les rayons solaires vers un point ou à une petite surface fixe, à l’aide de miroirs (d’après Wikipédia).

Via Techno-Science

Be Sociable, Share!

Parle de ce post à tes amis !